André... mon Butch... n'est-ce pas un peu indécent, provocant et ringard ?
Et pourtant cela représente quarante ans de nos deux vies ...
totalement rivés l'un à l'autre... jusqu'à ce que mort s'en suive...

Pierre

Les amis de Pierre...


Orion Delain 06/12/2007

A PIERRE

Au grand témoin acteur de notre culture gay.
Amitiés.
Christophe Gendron
Orion Delain.


Alain Burosse 11/04/2008

Pierre
"Au milieu des oiseaux de Montreuil, Pierre quitte l'anniversaire de Karine, à peine éméché mais toujours aussi espiègle "


Patrick Girardo 26/03/2008

Qui est Pierre ?
"Social, intuitif, intelligent, rayonnant, affectif, émotif, réactif, dynamique, indépendant, secrètement influençable, pas toujours aisé de le convaincre, rêveur, indiscipliné, curieux. Sa volonté frise parfois l'entêtement, il se la joue "volontaire" parfois déconcertant, parfois troublant, il distille tout une multitude de facettes, les jeux sont faits, rien de va plus... D'une psychologie étonnante, il s'en sert d'ailleurs avec astuce et efficacité. Extraverti dans l'âme, théâtral, il lui faut un public pour vivre, être reconnu, sa cour doit être présente à chaque représentation. Distingue-t-il réellement la frontière qui sépare la fable de l'affabulation, la générosité du gaspillage, l'exubérance de la sympathie... Son émotivité lui joue des tours, il n'a alors plus qu'une idée en tête : fuir et se renfermer dans sa Tour de Babel. Mais cet homme passionnant existe-t-il vraiment ? Intuitif par excellence, son imagination prend souvent le pas sur le rationnel et en fait une sorte d' extra-terrestre. Car, en fait, le mysticisme représentera tout au long de sa vie, une recherche de l'absolu, dans un monde qui finalement lui est inconnu."


Jean-Pierre Dravel 07/01/2008

PIERRE

Jeune homme éternel au goût exquis.
Artiste complet et de talent, peintre, auteur, l'Art de la photographie tout à la fois avec une très grande sensibilité.
Un ami sincère et fidèle.
Mon art au service du tien avec toute mon affection.


Ginette Garcin 05/01/2008

PIERRE GUENIN ?

Pour moi, c'est la fidélité optimale !!!


Christian Soleil 14/12/2007

ETRE L'AMI DE PIERRE...

...c'est comme devenir volcanologue : la violence d'une éruption hawaïenne, la fascination du magma incandescent, et la présence fidèle d'un lac d'eau douce dans le cratère éteint.

Reine Bois ("REINE" des éditions SAN) 23/12/2007

MONSIEUR GUENIN ?

Tout d'abord un esthète généreux optimiste un peu facilement influençable, mais fidèle en amitié.


Joëlle Matos 18/12/2007

POURQUOI PAS L’AMITIE !

J’ai rencontré Pierre Guénin au cœur de l’été 1995, à Canal+, Quai André Citroën dans le 15ème arrondissement parisien. La première Nuit Gay venait juste d’être diffusée et Pierre avait contacté Alain Burosse, responsable des Programmes courts, afin de lui proposer un projet. Alain m’a demandé d’être présente au rendez-vous, sachant que j’allais être très intéressée…

Pierre Guénin avait le désir de réaliser un documentaire sur le cinéma avec une lecture homosexuelle. Or ce documentaire (avec cet angle-là) venait d’être produit et diffusé dans le cadre de La Nuit Gay (Pierre réalisera son doc qui a été diffusé dans le cadre du Festival Gay et Lesbien de Paris).

Depuis l’été 95, je vois Pierre assez régulièrement et à chaque fois c’est un véritable ravissement (idem pour son jardin extraordinaire, le bonheur assuré, encore !). Il m’a beaucoup appris et fait comprendre l’histoire gay contemporaine. Grâce à lui, j’ai bien saisi que Gai Pied et plus tard Têtu ne sont pas sortis de nulle part. Ex nihilo. Pierre et ses éditions SAN  ont défriché le terrain à la machette rose ! J’ai découvert, entre autres, un article fondateur et scotchant sur les papa-folles, un article des années 70 ! J’ai aussi découvert qu’il a été le premier à inaugurer, dans la presse, une rubrique soins de beauté pour hommes… 25 ans après est né le mot « métrosexuel » ! CQFD.
 


Pour une Nuit Gay (je ne sais plus laquelle… j’en ai co-produit une bonne dizaine) j’ai produit un doc court,  « Les Hommes de Pierre » réalisé par Sylvain Roume avec la collaboration amicale de Patrick Sarfati.

Non seulement je suis très fière d’avoir produit ce doc, mais en plus, ça a été un véritable bonheur d’interviewer Pierre et une fois de plus j’ai encore appris à mieux le connaître, à l’aimer plus encore. Je l’ai interviewé une seconde fois pour Karine Pelgrims qui a réalisé « Pierre au 7ème ciel» et encore une fois il m’a épatée. Son militantisme est unique, bien vivant et excessivement moderne… Regardez «Pierre au 7ème Ciel » sur LaTeleLibre sans oublier les commentaires des internautes et vous comprendrez mieux !
 
Depuis 1995, je collectionne les cartes postales, les fax poétiques et récemment les courriers électroniques de Pierre. Avec lui, parler de tout et de rien m’enrichit terriblement et à chaque fois que je le vois, je suis aux anges !  Sa fidèle amitié m’est indispensable et sa culture qu’il me fait partager, plus qu’unique !
 
Ce n’est pas compliqué, Pierre, je l’aime !
 
PS : Je trouve que Pierre et moi nous nous ressemblons sur la photo de Patrick Sarfati. C’est peut-être parce que nous sommes Verseaux tous les deux et que nous avons la main verte…
 

Fabrice Dupré 15/05/2008

Allant bon train, Pierre guide ses pas en maitre tenace et au sens généreux de l’amitié. La chaleur de notre rencontre à guidé les miens à belle allure.
Juste un mot pour nous : évidence.
Tendrement à toi.
Fabrice.




Entretien avec Karine Pelgrims "Pierre et la Vie" (dec 2007) 45 sec




PIERRE A JEAN-DANIEL CADINOT 13/06/2008

Merci, merci à tous mes amis de leurs chaleureuses dédicaces. Manque celle de Jean-Daniel Cadinot, premier et talentueux collaborateur de mon magazine "IN".

En avril, JD m'avait promis de m'envoyer quelques mots sympas pour la présente rubrique et... c'est à moi, hélas, aujourd'hui , " tragique coup du destin " de lui rendre hommage !
Début mai, en effet, Jean-Daniel est décédé d'une brutale crise cardiaque dans l'ambulance qui le menait à l'hôpital.
Mon chagrin est vif car JD n'a pas été seulement mon ami, il m'a superbement épaulé pendant trois ans au début des éditions SAN.

C'est avec une grande émotion que je nous revois maquettant cette couverture de Patrick Juvet nu (le premier d'une belle série de photos que je lui dois, de même que des reportages sur l'actualité culturelle des années 70).
Mais la tristesse m'envahit de plus belle en constatant que la presse gay française ne lui a pas consacré l'hommage qu'il méritait.
Seul, "Telsquels", magazine belge, n'a pas hésité à mettre son portrait en couverture et au journaliste gay Michel Duponcelle (un vrai ami, lui !) de lui dédier un bien bel article illustré.

D'un tempérament fougueux jusqu'à la violence, d'une sensibilité à fleur de peau, d'un humour aussi brillant que dévastateur, JD restera le plus grand réalisateur de films pornographiques qu'il scénarisait et magnifiait grâce à une éblouissante image et des décors aussi beaux que ses interprêtes, s'éloignant à l'extrême de la bestialité des vidéos actuelles.
Ce " Prince du X français" a été, trop souvent mis à l'écart des militants intellos hypocrites (c'est connu, on se régale de ses œuvres mais en cachette : le porno c'est pour les autres).

Avec ma grande et sincère affection, Jean-Daniel, je t'adresse ce dernier et très glorieux hommage.