Pierre Guénin

1992 - LA PHOTO DE NU MASCULIN (1892-1992)
Le nu masculin au théâtre, au cinéma, dans la danse. Préfacé par Roger Peyrefitte.




De Muybridge à Mapplethorpe en passant par Colt, Bruce, Lon, Bob Mizer, Cadinot, Michel Guillot, Patrick Sarfati, Andréas Malh, Colin Clarke, Mike Arlen, Jurgen Vollmer...

Le nu masculin au théâtre, au cinéma, dans la danse. Préfacé par Roger Peyrefitte.

"Toute ma vie, j'ai été sensible au charme de la nudité enfantine ou éphébique, mais c'est l'album de Pierre Guénin qui m'a révélé la beauté, la splendeur, du corps adulte. Il rappelle, au début, que, dans Les amours singulières, j'ai été le premier à parler des photographies du Baron de Gloeden et il en publie quelques-unes. Ainsi puis-je me targuer d'avoir été le pionnier de ce que représente cet album 1892-1992, où est racontée la longue lutte des efforts déployés par les administrateurs du corps masculin pour arriver à le montrer nu, malgré les préjugés et les tabous. Presque toutes les images sont admirables : elles révèlent la beauté des corps et la puissance virile. L'album de la SAN est le couronnement de l'édifice élevé à la gloire de l'homme nu. Je suis heureux qu'il ait pris pour enseigne l'image du porteur de la flamme olympique dans le film de Leni Riefenstahl en 1936, Les Dieux du Stade. On dirait une statue d'Arno Breker : le grand sculpteur a oeuvré dans le même sens, bien qu'ayant des goûts orthodoxes.

J'avais donné un aperçu des miens à mon amie Denise Bourdet, qui a rapporté le mot dans un de ses livres : que j'adorais les jeunes garçons "jusqu'à leur premier poil". c'est lorsque que je me suis attaché à l'un deux, venu à moi dans sa douzième année, que j'ai vu combien la question des poils, si importante pour les Grecs, était superflue dès qu'il s'agit d'amour. C'est pourquoi je puis admirer sans complexe toutes les photographies proposées par Pierre Guénin, quel que soit le nombre de leurs poils. Le dialogue de Lucien de Samosate intitulé "Les Amours" que j'ai jadis traduit du grec, aboutit à la même conclusion : l'Athénien Callicratidas, qui incarne l'amour des garçons, est "entouré de serviteurs imberbes qu'il envoie sur ses terres en Attique, dès qu'un duvet ombrage leurs joues". Néanmoins, il vante le jeune homme qu'il aime et dont il partage l'existence, espérant aller avec lui jusqu'à "une vieillesse exempte de maux" : il n'est plus question de duvet ni poils. Les sujets de Pierre Guénin forment une brillante iconographie de l'amour grec, puisqu'ils célèbrent l'homme. Certaines images ne sont d'ailleurs pas exemptes de grâce : l'enfant et l'adolescent se prolongent volontiers dans l'homme, comme si sa toison était leur dépouille et un ornement de plus.

La publication d'un tel album témoigne autre chose qu'un intérêt anecdotique et esthétique : elle est une date dans l'histoire de la civilisation, dans la conquête de la liberté".
Roger Peyrefitte.

Les nus (intégraux) célèbres :
Pasolini, David Hockney, Yves Navarre, Patrick Juvet, Noureev, James Dean, Piéral, Steve Reeves, Helmut Berger, Francis Huster, Arnold Schwarzenegger, Jan-Michael Vincent, Gérard Depardieu, Patrick Dewaere, Copi, Arrabal, Michou, Joe Dalessandro, Anthony Perkins, Mathieu Carrière, Jean-Hugues Anglade, Tom Berenger...

Fermez la fenêtre