Jeu de la vérité chez Jean-Claude Brialy.
Juliette Gréco compatit aux problémes techniques de Guénin.




INTERVIEWS DE STARS DANS CINEMONDE,
Paris 1953 à 1965


Pierre lance ainsi en 1958 l'interview VACHARDE qu'aucun confrère n'avait osé jusqu'alors. Bouvard le suit à la télévision en 1970,
Patrick Sabatier reprend le concept du JEU DE LA VERITE en 1980.


PRIS AU PIEGE DU "JEU DE LA VERITE"




1953 – 1960
Collaborateur du mensuel
« Paris-Théâtre »

Interviews des grands de la scène (notamment Peter Brook, Jean Vilar (dans ce N°91 de 1954, celle de Preston Sturges) et échos indiscrets de Pierre sous le pseudo du « Fauteuil 47 » !


LES «PETITS» SCANDALES
DU FESTIVAL DE CANNES


Pierre est chargé des reportages dans tous les festivals de cinéma (Venise, Moscou, Berlin, Locarno, St Sébastien et surtout Cannes (douze ans pour «Cinémonde», vingt ans pour «In magazine» et «Off-Spectacles») Il assiste à tous les événements et mini-scandales du célèbre festival (ici Robert Mitchum, ivre, dégrafant en public la poitrine de la starlette Simone Silva : le topless sur les plages est banni à l’époque). Germaine Traverso, mythique photographe du lieu, le met sur des «coups».


1953 – 1965
Pigiste puis adjoint- rédac’chef de CINEMONDE

 




Micro-trottoirs, Paris 1958
Biceps appeal



1953 : Naissance de l'érotisme au masculin

Dans les années 50, l'interview au magnétophone dans la rue des passants est une première.
Guénin a apporté à CINEMONDE des concepts d'interviews et reportages originaux avant l'heure.
Le "micro-trottoir" deviendra un phénomène télévisuel...

Pierre s’attaque a un tabou : le nu masculin. Alors que les starlettes en bikini occupent la couverture de Cinémonde et les trois-quarts des numéros, le fait d’étaler des acteurs à moitié nus, voilà une chose que l‘on ne peut concevoir à l’époque. La rubrique Biceps-appeal obtient un certain succès, surtout auprès du lectorat homosexuel. L’érotisme au masculin est né dans la presse.